CEISME

Sorbonne Nouvelle Paris III

Centre d'Etudes sur les Images et les Sons Médiatiques

 
 

 

Séverine BARTHES

Maître de Conférences
Département de Médiation Culturelle
Université de Paris III Sorbonne-Nouvelle
Certifiée de Lettres Modernes

Contact : severine.barthes[at]univ-paris3.fr

 

Enseignements
- Analyse de l'image
- Sémiologie
- Le récit audiovisuel et cinématographique
- Les genres cinématographiques
- Approches rhétoriques et sémio-économiques des fictions médiatiques

Diplômes
Thèse de doctorat : "Du "temps de cerveau disponible" ? Rhétorique et sémiostylistique des séries télévisées dramatiques américaines de primetime diffusées entre 1990 et 2005".
Sous la direction de Georges Molinié, soutenue le 13 février 2010. Disponible en ligne : http://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00574592/en/.

Recherche
- Séries télévisées américaines et françaises
- Sémiologie de la télévision
- Rhétorique télévisuelle
- Sémio-économie des fictions médiatiques

Responsabilités administratives
Responsable du parcours Image (L2, L3) de la Licence de Médiation Culturelle.

PUBLICATIONS
 
Articles dans des revues à comité de lecture

 

 

 

 

 

 

« Le Retour du Primetime. Une histoire de la programmation des séries télévisées étrangères à la télévision française » (in Communication & Langages n°174, décembre 2012, Necplus, sous presse).

Ce numéro interroge les pratiques d'écritures dans le contexte numérique sous la focale de la notion d'émergence. Les chercheurs du présent dossier s'attachent à penser la nouveauté dans la résurgence de pratiques anciennes d'écriture et de lecture. Ils inscrivent les objets communicationnels dans un processus de " rénovation " en analysant la manière dont les imaginaires travaillent les formes contemporaines. Face à l'accélération de la mise sur le marché de dispositifs " innovants ", aux qualités technologiques " inégalées " et à une banalisation de leurs usages, il convient plus que jamais de réintroduire de l'antériorité dans l'appréhension de nos objets communicationnels, pour en saisir les transformations. L'étude de formes scripturales diverses (blogs de voyages. SMS) dans une histoire longue met au jour le lien entre passé et présent. oubli et mémoire, enfoui et visible. Par le biais de l'inspiration et de la figuration notamment, il apparaît que les écritures émergentes ne sont que réécritures. En quoi l'archéologie des mots et des images incrustés dans les écritures numériques qualifient nos objets dans leurs émergences même ? Comment ces écritures transforment-elles les formats et les pratiques en réélaborant l'ancien et en réactivant nos représentations ? Telles sont les questions abordées dans ce dossier.

Trouver l'ouvrage en bibliothèque
Commander l'ouvrage (Amazon)

 

 

 

« Chris Carter paranoïaque ? Le complexe sémantique de la perte comme vecteur herméneutique et créatif » (in Raison publique, revue de philosophie, n°11, septembre 2009, Presses de l’Université Paris-Sorbonne).

À ceux qui accuseraient plus globalement les séries télévisuelles de se complaire dans la noirceur, la violence ou le macabre, les articles de Pierre Mercklé et Thomas Dollé (sur « La représentation et les usages des cadavres »), de Jean Samoki (consacré à Dexter) et de Séverine Barthes (dédié aux séries produites par Chris Carter) répondent par des analyses sur la réception des téléspectateurs, sur la « folie de la cohésion » qui anime un personnage de serial killer cherchant à relier fiction sociale et fiction identitaire, ou encore sur la tentative menée par un producteur de séries de dénoncer le délitement du lien social, voire de pallier celui‑ci, par la création d’une communauté de fans.

Trouver l'ouvrage en bibliothèque
Commander l'ouvrage
Informations complémentaires

« Portrait du héros en super héros sur le petit écran. Séries télévisées, hybridations génériques et transferts culturels », (in Théorème, revue de cinéma n°13, juin 2009, Presses de la Sorbonne Nouvelle).

 

 

 

Trouver l'ouvrage en bibliothèque
Commander l'ouvrage
Informations complémentaires

Actes de colloques

 

 

 

 

« De Télé-Luxembourg à RTL9 : Programmation et ethos du canal luxembourgeois francophone », in Marion Colas-Blaise et Gian-Maria Torre (dir.) Médias et médiations culturelles au Luxembourg, Luxembourg, Éditions Guy Binsfeld, mars 2012.

Le livre « Médias et médiations culturelles au Luxembourg » propose une réflexion collective et polyphonique sur les médias et la communication en développant la notion de médiation culturelle. Il offre également une analyse des pratiques culturelles des organismes du monde de la communication, de l’information, de l’art et du spectacle. Ce livre comprend trois parties, dont la première est une définition du concept de communication à travers la notion de médiation. Dans la seconde partie, des professionnels – journalistes, représentants du monde de la culture – exposent les stratégies de communication auxquelles ils recourent pour toucher leurs publics, faisant ainsi émerger des styles et des positionnements différents. Enfin, dans la dernière partie du livre, la parole est donnée aux chercheurs qui ont fait de la communication au Luxembourg l’objet de leur réflexion.

Trouver l'ouvrage en bibliothèque
Commander l'ouvrage
Informations complémentaires (dossier de presse)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Stylistique et séries télévisées : Vers une sémiostylistque de l’écran », publication des Actes du colloque de l’Association Internationale de Stylistique sous le titre Stylistique ?, aux Presses Universitaires de Rennes, 2010.

Décriée la stylistique, mais pourquoi au juste ? Les uns, comme Jean-Michel Adam, considèrent que la linguistique suffit, les autres, plus littéraires, renoncent trop tôt à se doter d'outils d'analyse pour comprendre les formes de ce que Molinié a décidé d'appeler " stylicité ". Le malaise stylistique tient en fait à ses ambitions : être une linguistique du discours en général, d'une part, être une linguistique du discours littéraire en particulier, d'autre part. On lui reproche son esprit positiviste, normatif, réduisant l'étude du texte à une grammaticalisation, ou, au contraire, on déplore son manque de rigueur, l'éclectisme ou l'impressionnisme de sa démarche ; elle est encore la victime de la dualité traditionnelle entre stylistique linguistique et stylistique littéraire ou reste cantonnée dans un rôle ancillaire de préparation aux concours. A l'heure où les linguistiques textuelles, linguistique de discours, linguistiques de corpus fleurissent, on s'étonne que les enseignants-chercheurs qui déploient tant de néologies pour se positionner dans le champ des sciences du langage fassent preuve d'une si troublante amnésie terminologique. La stylistique de Bally n'avait pas d'autre objet que le leur... Mais c'est que le spectre d'une autre stylistique se dresse comme un fantôme bien menaçant : celui de la stylistique des figures, qui parfois se confond avec la rhétorique. A y réfléchir de plus près, cette stylistique-là n'a-t-elle pas son rôle à jouer dans le champ de la sémiotique, et dans celui des sciences d'un langage toujours historicisé ? Si ce livre contribue à donner des éléments de réponse à ces épineuses questions, il aura rempli ses objectifs.

Trouver l'ouvrage en bibliothèque
Commander l'ouvrage
Informations complémentaires

Chapitres d'ouvrages

 

 

 

« La production et la programmation de séries télévisées », in Sarah Sepulchre (dir.), Décoder les séries télévisées, Louvain-la-Neuve, de Boeck, 2011.

Transdisciplinaire, l'ouvrage aborde l'histoire, la production et la programmation, la sérialité, le personnage et la réception : chaque aspect est analysé par un spécialiste qui illustre son propos par de nombreux exemples empruntés aussi bien aux séries actuelles (Les experts, Lost, Desperate Housewives...) qu'à d'autres plus anciennes (Ma sorcière bien-aimée, Dallas, 21 Jump Street...). Les deux derniers chapitres proposent des réflexions sur la gestion du temps de ces récits audiovisuels et la question de la réalité. L'ouvrage dépasse la simple «étude de texte» et met en connexion le contenu des séries avec leur histoire et celle de leur format, leurs producteurs, leurs téléspectateurs et les recherches majeures qui se succèdent depuis plus de quarante ans.

Trouver l'ouvrage en bibliothèque
Commander l'ouvrage

Communications dans des journées d’étude et des colloques internationaux

« Le palimpseste télévisuel : esthétique “post-moderne” ou nécessité industrielle ? », colloque « Échos et reprises dans les séries télévisées », Université de Rouen, 14-16 septembre 2012.

En envisageant la série télévisée comme objet esthétique, idéologique, narratif et socioculturel, ce colloque pluridisciplinaire se propose d’explorer les enjeux de l’écho et de la reprise dans ce genre télévisuel.

Site internet du colloque : http://rouenseriestv2012.mont-saint-jean.com/coll1cadrage.html

 

« Saga de T. Benacquista : un plaidoyer in vivo pour la série télévisée à travers un imaginaire positif pour le public ? », 9e Congrès de l’Association Internationale pour l’Étude des Rapports entre Texte et Image (IAWIS/AIERTI), Montréal, 22-26 août 2011.

Site internet du congrès : http://aierti-iawis-2011.uqam.ca/
Informations complémentaires

 

« Twin Peaks, 20 ans après : quel héritage pour la télévision ? », introduction au colloque éponyme, Dudelange (Luxembourg), 18 mars 2011.

 

« Twin Peaks et Pigalle, la nuit : une intertextualité transatlantique », colloque surTwin Peaks, Dudelange (Luxembourg), 18 mars 2011.

 

« Pro(con)fusion du para(con)texte : sur Le Puzzle de Bestzeller de Charles Mandica », colloque « LiFraLu : une belle inconnue », Luxembourg, 9-10 décembre 2010.

 

« La franchise Law & Order : l’ethos de Dick Wolf », Congrès annuel de la Société Canadienne pour l’Étude de la Rhétorique/ Canadian Society for the Study of Rhetoric, Montréal, 3 juin 2010.

 

« De Télé-Luxembourg à RTL9 : programmation et ethos de chaîne », colloque « Médias et médiations artistiques et culturelles au Luxembourg », Luxembourg, 29 mai 2010.

 

« Stylistique et séries télévisées : Vers une sémiostylistique de l'écran » colloque de l’Association Internationale de Stylistique, « Questions de stylistique, stylistique en questions », Rennes, 24-26 janvier 2008.

Communications dans des journées d’étude, des séminaires de recherche et des colloques nationaux
 

« Du dénigrement à la reconnaissance : les critiques de séries télévisées américaines dans Télérama, de Dallas (1981) à Urgences (1994) », colloque « Journalisme et culture. Entre journalisme culturel et culture journalistique, quelle est la culture du journal ? », Paris, 24-25 mai 2012.

 

« Le masque et la plume : l’intertextualité comme stratégie idéologique et rhétorique dans Oz », journée d’étude « HBO : séries d’élite, culture populaire », Paris, 8 juin 2010.

 

« Panorama de la recherche universitaire sur les séries télévisées en France », première édition des Rencontres Universitaires des Séries Télévisées, Paris, le 29 août 2004.

 

« Rhétorique et sérialité : le cas Oz », colloque « Séries télévisées », Cerisy-la-Salle, 14-21 août 2002.

CEISME © - Plan du site - Contact