CEISME

Sorbonne Nouvelle Paris III

Centre d'Etudes sur les Images et les Sons Médiatiques

 
 

Laurence LEVENEUR

Maître de Conférences
Sciences de l'Information et de la Communication
Université Toulouse Capitole
Contact : laurence.leveneur[@]iut-rodez.fr

 

Enseignements
Sémiologie de l'image
Sociologie
Médiation culturelle
Techniques d'enquête

Diplômes
Doctorat en Sciences de l'Information et de la Communication (soutenue en décembre 2007) : "Histoire et analyse des jeux télévisés français. 1954-2004", sous la direction de M. le Professeur François Jost, Sorbonne Nouvelle.

Recherche
Histoire et analyse des contenus audiovisuels
Stratégie de programmation et de production des chaînes de télévision
Analyse des contenus de programmes
Jeux télévisés et divertissements télévisuels

Activités scientifiques
Membre du projet ANR CREATV, porté par le CEISME et soutenu par l'Université de la Sorbonne Nouvelle

Membre du Projet ECOS porté par l'IDETCOM et soutenu par l'Université Toulouse Capitole portant sur l'évolution du cadre juridique de l'audiovisuel argentin et français

Responsabilités administratives
Responsable de la Licence Professionnelle Chargé de Communication et Relation Client à l'IUT de Rodez

PUBLICATIONS

Les travestissements du jeu télévisé (1950-2008), Paris, Presses de la Sorbonne Nouvelle, octobre 2009, 197p.

Lieu d'observation privilégié d'une société de plus en plus centrée sur les loisirs et les plaisirs ludiques, le jeu télévisé reste pourtant un genre méprisé par les critiques de télévision et par les recherches portant sur l'audiovisuel français. Cet ouvrage nous invite donc à revenir sur l'un des pans oubliés de l'histoire du petit écran à travers un genre clé des grilles de programmes. Objet de multiples travestissements, le jeu télévisé répond désormais à des stratégies de programmation et de production qui en font un genre protéiforme, dont les stratifications successives sont ici clarifiées, pour saisir au mieux l'ampleur d'un phénomène qui étend aujourd'hui ses tentacules jusque dans la télé-réalité.

Trouver l'ouvrage en bibliothèque
Commander l'ouvrage (Amazon)

Camille Laville, Laurence Leveneur, Aude Rouger, Construire son parcours de thèse. Manuel réflexif et pratique, Paris, L’Harmattan, coll. Communication et civilisation, septembre 2008, 227p.

Tout au Long de son parcours, le jeune chercheur se trouve aux prises avec une multitude de questionnements. Ce manuel réflexif et pratique se penche aussi bien sur la construction de la recherche elle-même que sur les problèmes qui peuvent se poser avant, pendant et après la thèse. Il alterne des textes de réflexion, des témoignages de recherche, des points pratiques, des éclairages, écrits par des apprentis-chercheurs et des chercheurs confirmés, qui " dialoguent " entre eux et se répondent.

Trouver l'ouvrage en bibliothèque
Commander l'ouvrage (amazon)

 

 

 

 

« La télévision interrogée par les jeux télévisés, Miroir ou prisme ? » in Cinéma et audiovisuel se réfléchissent. Réflexivité, migrations, intermédialité, Paris : L’Harmattan, 2012.

Si on a longtemps pensé que la " réflexivité " était la marque du retour d'un art ou d'un médium sur lui-même, au moment de sa maturité, il semble aujourd'hui que les migrations d'images et de sons de toutes sortes, d'un support à l'autre, d'un média à l'autre, nous obligent à élargir le regard. L'étude de ces circulations est devenue un foyer de la recherche en cinéma et audiovisuel aujourd'hui. Dans une optique pluridisciplinaire, de Max Linder à Romero, en passant par Hitchcock, de Du rififi chez les hommes à Ce soir ou jamais !, quatre grands axes structurent ici l'étude de la réflexivité cinématographique et audiovisuelle : un retour sur l'histoire et le contexte socioculturel de cette réflexivité, du cinéma des années 1910 aux vidéos postées sur Youtube ; une réflexion sur la notion et les usages de l'intertextualité aujourd'hui, de la citation au suédage ; une mise en relation du cinéma et de l'audiovisuel avec les autres arts, du théâtre au VJing en passant par l'architecture ; et une analyse des nouvelles formes d'intermédialité, où cinéma, télévision et Internet sont en quête de leur spécificité avec, ou contre, les autres médias.

Commander l'ouvrage (amazon)

 

 

« Création et jeux télévisés. Les termes d’un débat mal posé », in François Jost (dir.) La Création, hier et aujourd’hui, revue Télévisions n°3, Paris, Editions, 2012.

On réduit souvent la création télévisuelle au fait de mettre à l’antenne de nouveaux programmes. Mais qu’en est-il de la volonté d’expérimenter de nouvelles écritures ? Pour répondre à cette question, les auteurs de ce numéro de Télévision ont enquêté dans le passé, en France et à l’étranger. Il en ressort que la création à la télévision est bien souvent considérée comme une activité au service du patrimoine littéraire ou théâtral plutôt que comme un art à part entière, producteur d’oeuvres proprement télévisuelles. Cela n’a pas toujours été le cas. Hier, la télévision française possédait un Service de recherche et réservait des créneaux horaires à la diffusion de programmes expérimentaux et aux inventeurs de dispositifs.  Aujourd’hui, de tels espaces ont disparu. Ne serait-il pas temps de les remettre à l’ordre du jour ?

Trouver l'ouvrage en bibliothèque (bnf)
Commander l'ouvrage en librairie (amazon)

« Réflexivité diffuse et représentations stéréotypées du journaliste : le miroir aux alouettes », In Henri Boyer (Dir.), Stéréotypages, stéréotypes. Fonctionnements et mises en scènes. Paris : L’Harmattan, Tome I, « Média(tisation)s », 2007, pp. 185-194.

Que les stéréotypes soient utiles voire indispensables pour le confort de la communication entre membres d'une même communauté culturelle, comme le pensent certains ou qu'il faille les dénoncer, pour d'autres, en raison de leur nocivité intra et intercommunautaire, leur prégnance et leur impact sont tels qu'ils constituent, pour les sciences de l'homme et de la société dans leur ensemble, des objets d'étude dont l'intérêt n'a cessé de se confirmer durant ces dernières années.

Trouver l'ouvrage en bibliothèque
Commander l'ouvrage (amazon)

 

 

 

 

 

 

 

"La fabrique du jeu. De l’artisanat à l’âge d’usine", in François Jost (dir.), Années 70. La télévision en jeu. Paris : CNRS éditions, 2005, pp. 181-20.

Coincée entre la " télévision des maîtres d'école " et la télévision commerciale, la télévision des années 70 a bénéficié de peu d'intérêt de la part des chercheurs. Pourtant cette décennie est le théâtre de nombreuses transformations : la création d'une nouvelle chaîne, fondée sur l'idée de régionalisation, l'introduction de la publicité de marque, l'éclatement de l'ORTF. Si chacun de ces événements a parfois retenu l'intérêt des historiens, on s'est peu préoccupé de leurs incidences sur les programmes et la programmation. Ces nouvelles chaînes qui accèdent à leur autonomie sont traversées par deux forces antagoniques : l'une, qui relève encore de l'enthousiasme d'hommes de télévision cherchant à doter ce média de toutes ses possibilités expressives, à mettre la télévision en jeu par l'invention de toutes sortes de dispositifs d'émissions ; l'autre, qu'incarnent ceux qui ont compris que la logique économique de la concurrence imposait de penser les programmes dans une grille, et qui utiliseront les divertissements pour coller à la temporalité du spectateur. Cette relation au temps est peut-être la mutation la plus profonde qui s'accomplit alors devant les téléspectateurs des seventies : de la valorisation intemporelle du patrimoine, qui guidait la télévision des années 60, on passe à l'ère de l'information culturelle, bientôt à celle de la promotion. De plus en plus ancrée dans l'actualité, la télévision abandonne peu à peu tout ce qui pouvait encore appartenir à l'aléa de l'expérimentation pour se conformer à des formats internationaux dictés par les industries culturelles.

Trouver l'ouvrage en bibliothèque
Commander l'ouvrage

"Médiation audiovisuelle et jeux télévisés. L’attitude ludique du téléspectateur", Actes des journées d'études "Médiations médiatiques et espace public: construction de l'opinion et cohésion sociale", revue ESSACHESS, 18 et 19 novembre 2010, pp. 46-66.
"Du télé-viseur au téléspectateur. Quand la télévision joue avec ceux qui la regardent", Questions de Communication n°10, 2006, Rubrique « Notes de recherche », pp. 333‑348.
CEISME © - Plan du site - Contact