CEISME

Sorbonne Nouvelle Paris III

Centre d'Etudes sur les Images et les Sons Médiatiques

 
 

Bruno HENOCQUE

Maître de Conférences
Sciences de l'Information et de la Communication
Normandie Université (Université du Havre)

bruno.henocque@bbox.fr

 

Enseignements
Cours en DUT, licence et master

- Informatique et respect de la dignité de la personne, des données à caractère personnel, de la propriété intellectuelle et de la sécurité des systèmes d’information.
- Liberté, éthique et responsabilité numériques.
- Communication dans les organisations : communication globale, stratégie, axes de communication, plan média, contextes pris en compte dans l’interprétation du sens d’une situation.
- Approches théoriques sur les représentations.
- Problématique de l’interculturalité.
- Typologie des réunions dans les organisations et conduite de réunion.
- Contraintes systémiques de la communication écrite dans les organisations.
- Connaitre le monde professionnel, identifier ses compétences. Stéréotypes et discriminations.
- Création de prototypes de supports numériques pour des institutions culturelles ou des éditeurs.
- L’intermédialité, entre arts, web, jeux vidéo, télévision et mobile.
- Théorie des jeux et organisation
- Structure et dynamique des organisations
- Sens des communications et contextes identitaires
- Communication de crise : remontée et traitement des informations
- E organisation et complexité
- Socio-économie de l'internet
- Intérêt et limites de la théorie de la lisibilité

Diplômes
- Licence et maîtrise, mention lettres et arts, université de Rouen.
- Doctorat en Sciences de l'Information et de la Communication (soutenue en Janvier 1997) : "Diffusion, appropriation, médiation et messageries électroniques d'entreprise", Université Paris 8. Enquête quantitative auprès de 92 entreprises à Paris, dans l'Eure et en Seine Maritime.
- DESS de gestion de l'Internet et des nouveaux médias, université de Paris 9 Dauphine. Droit et déontologie dans l'audiovisuel, droit de l'internet, règlementation dans les télécommunications, économie des télécommunications, de l'internet et de la télévision. Cours assurés par des intervenants de l'ARCEP, du CNC et de France Télévisions.
- CAERC et CAPES de lettres modernes.
- Certificat d'aptitudes professionnelles au journalisme. CFPJ (Paris). Techniques rédactionnelles et de mise en page. Droit de la presse.
- Langues étrangères : anglais (courant), allemand (bonnes notions), russe (notions).

Recherche
Avant 2008 : laboratoire du CRIC.
Depuis 2008 : laboratoire du CIM (CEISME)
Les processus d'appropriation des nouveaux médias.
Propriétés expressives émergentes de la TV mobile (formats, genres).
Ethique et éducation aux médias.
Histoire de la télévision à partir des romans d'anticipation depuis la fin du XIX °siècle.
Usages réels, usages attendus de la fibre optique.
Politique audiovisuelle de la RTF et de l'ORTF dans les années 1960-1970

Activités scientifiques
Depuis 2017 : Membre de l'Association des Enseignants en Communication en IUT.
Depuis 2009 : Membre du comité éditorial des Cahiers du Numérique (Hermès/ Lavoisier).
Depuis 2012 : Membre associé au Groupe de recherche identités et cultures (GRIC).
Depuis 1999 : Membre de l'Institut de recherche économique et sociale sur les télécommunications (IREST).
De 1988 à 1993 : Rédacteur de plus de 200 articles pour la presse professionnelle (Port Alliance, Cité Magazine, Guide de Ville).

Principales responsabilités scientifiques et administratives
1997-2000 : Directeur du service universitaire commun d'information et d'orientation à l’université du Havre, membre de la coordination nationale des directeurs de SUIO.
1994-1996 : Conseil du département information et communication et responsable de l’option documentation au département information et communication.
1996-1998 : Groupe de pilotage sur les TIC et le e learning pour l’antenne du CNAM au Havre. Réunions du groupe au CNAM à Paris.
Depuis 1997 : Participation au forum de la Pointe de Caux et aux journées portes ouvertes de l’université du Havre
Depuis 1999 : Membre de l’Institut de recherche économique et sociale sur les télécommunications (IREST).
Depuis 2009 : Comité éditorial international des Cahiers du numérique (Editions Lavoisier)
2001 -2010 : Commissions de recrutement à l’université du Havre.
2001-2015 : Conseil de la documentation de l'université du Havre.
2001-2010 et de 2014 à 2016 :Conseil du département informatique à l’IUT du Havre.
2001-2009 : Commission de recrutement (suppléant), université Jules Verne.
2001, 2013 et 2017 : Président de jurys de baccalauréat.
2015 et 2016 : Rapporteur de dossiers de chercheurs à l’université du Havre.
2017 : Conseil scientifique du Labex ICCA.

Responsable de la création de l'option documentation, département information et communication

Interview : "L'innovation, le nouveau défi de  l'entreprise électronique... et de son DSI", in 01 Informatique et 01. net, n° 1732/1733, 11 juillet 2003.

Quelques colloques et journées d'études

- 1996. Colloque national à l’université du Havre. Impact des NTIC dans les entreprises. Communication sur les nouveaux modes de travail. « Communication sur la diffusion et l’impact des nouveaux médias ».
- 1996. 14° réunion des bibliothécaires et documentation des sciences de la mer et des eaux au Havre. « Droits d’auteur et droits de copie, état des lieux ».
- 1997. Redynamisation d'un réseau de correspondants internes d'information dans une organisation multi-sites. Journées organisées à la Mairie du Havre.
- 1998. Colloque international à l'université d'Aix- Marseille sur les perspectives pour la communication des connaissances. Communication sur « les perspectives pour les formations diplômantes via Internet ».
- Juin 1999. Co-Organisateur avec A. Cardon d’un séminaire de P-L Harvey (Université du Québec à Montréal) et le laboratoire d’informatique de l’université du Havre sur le design des communautés virtuelles.
- Juin 1999. Organisateur de la conférence de G. Tremblay (Université du Québec à Montréal) à l’université du Havre : Du fordisme au gatesisme.
- Mars 2000.Vulgarisation scientifique. Participation à la fête de l’Internet. Communication dans le cadre du Forum Art, médias et nouvelles technologies à la Bibliothèque municipale du Havre.
- Avril 2001. Communication organisée par le laboratoire Paragraphe à l’université Jagellon de Cracovie. Institut polytechnique, département audiovisuel : Public‘s integration in new media .
- 2002. Colloque international à l'université de Montpellier, Pragmatique des communications instrumentées. Président J. Perriault, président de la SFSIC. Modérateur de l’atelier sur l’orientation scolaire. Responsable de l’article collectif « TIC, ergonomie cognitive et analyse situationniste ».
- 2002. Rencontre à l'Université du Havre avec la direction de l'Université de Mostaganem sur "les TIC et les défis de l'économie du savoir".
- 2004. Colloque international organisé par le SYLED-CEDISCOR à Paris sur Les discours de l'internet. Communication sur « les messages électroniques des intranets d’entreprise ».
- Avril 2006. Conférence organisée par le Master gestion de l'information et de la documentation (dir. C. Baltz, université Paris 8) sur « l’évolution en dix ans des messageries électroniques dans les organisations ».
- 2010. Laboratoire du CIM-CEISME. Conférence sur la télévision mobile personnelle
- Juillet 2010. Journée d'étude Architectures numériques d'informations. Usages, contenus et technologies. Comité d’organisation : J-C. Pomerol, Président de l’université Paris VI et F. Papy. Conférence sur le déploiement de la fibre optique, services et usages innovants (http//bbf.enssib.fr).
- Février 2011. Première journée scientifique nationale des IUT sur la commercialisation. Conférence sur l'innovation orientée usagers. Vers un renouvellement du marketing des nouveaux médias. Université Paris 13
- Septembre 2012. Colloque international à l'Institut du monde anglophone (Paris) et au centre Pierre Sabbagh, organisé par le CIM-CEISME, en partenariat avec l’ANR, le Labex ICCA et l’INA : « Qu'est-ce qu'une télévision de qualité? ». Membre du comité scientifique, du comité d’organisation, modérateur de l’atelier Qualité et programmation.
-2012. Formation continue de l'Université du Havre : intervenant sur la communication médiatique dans les écoles supérieures maritimes. Journée organisée pour les directeurs de l'Ecole Nationale Supérieure Maritime.
- 2013. Communication dans le cadre du Printemps français en Ukraine à l’université de Simferopol : Pratiques et usages de la vidéo et de la télévision sur mobile.
- Juin 2013. Colloque interdisciplinaire sur le développement du Port du Havre, organisé par l’IUT du Havre. Modérateur de la table ronde de dirigeants de presse et de cadres d’entreprises : « Comment améliorer la relation de confiance avec les partenaires portuaires face au développement des ports du Nord de l’Europe? »
- Juin 2015. Colloque international sur l’éducation aux médias et les pratiques pédagogiques innovantes parrainé par la SFSIC. Axe intitulé Les SIC au prisme de l’éducation aux médias. Pensée critique et créativité en question. Conférence «sur les pratiques numériques dans le système éducatif. Liberté créatrice et responsabilités »
- Juin 2015. Communication sur Les commentaires en ligne et les contrefaçons, journée d’étude du laboratoire Communication, Information, Médias (CIM).
- Juin 2016. Communication sur Les pratiques de détournement sur l’internet face aux questions de vie privée et de propriété intellectuelle, journée d’étude du laboratoire du CIM.
- Novembre 2016, Journée internationale des droits de l'enfant. Manifestation à Paris 7° sur Le silence des enfants (en souffrance). Intervention sur le thème " Respect et droits des enfants sur le Web".
- Avril 2017. Laboratoire du CIM-CEISME. Conférence sur l’éthique dans l’éducation aux médias numériques.
- Juin 2017. Colloque international sur les feuilletons et les séries diffusés sur les écrans de la RTF et de l’ORTF (1949-1974). Conférence sur la Place de la fiction sérielle et des feuilletons dans la politique culturelle de l’ORTF au début des années 1970. Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

PUBLICATIONS

 

 

2017. "Commentaires de cinéma et contrefaçons", https://www.openscience.fr/Commentaires-de-cinema-et-contrefacons

La promesse d’espaces libres, gratuits, interactifs et démocratiques est indéniablement une donnée historique essentielle du Web 2.0. Les commentaires ou les critiques amateurs en ligne s’inscrivent dans une nouvelle phase du capitalisme que Bernard Stiegler appelle une « économie de la contribution ». Cependant, les faux avis (ou faux commentaires) se sont multipliés sur les sites de e-commerce. La question est importante car un seul faux avis peut modifier le choix de l’internaute. Comment dès lors évaluer les commentaires postés sur des sites de cinéma comme AlloCiné ou des sites plus généralistes comme SensCritique ? L’article propose une méthodologie fondée sur l’analyse d’un corpus de commentaires en ligne, suivie d’une analyse sémio-contextuelle de ces commentaires dans le contexte global du Web 2.0 à partir des indices relatifs aux énonciateurs et aux énoncés. La question de l’importance croissante du trafic non-humain généré par des robots est également évoquée.

 

 

 

 

Enjeux du big data et identifications des données médicales, Les Cahiers du Numérique, sous la direction de Joël Colloc et Bruno Hénocque, volume 12, n°1/2016, Ed. Hermes/ Lavoisier. 216 pages.

L'utilisation d'Internet s'est considérablement accrue dans le secteur de la santé. Les nouvelles applications permettent de mieux connaître les habitudes et les conduites à risque et offrent ainsi des outils au service de l'épidémiologie et de la recherche médicale. En revanche, elles comportent des dangers relatifs au profilage des individus et aux atteintes à la vie privée. Le cloud comptine, les techniques de data mining, les très grandes bases de données, les moteurs de recherche, les robots d'indexation, les data center, les outils du web sémantique, les objets connectés, les dispositifs biométriques, la bioinformatique et les nanotechnologies informatiques constituent les éléments essentiels sur lesquels s'appuie le big data. Leur développement pose des questions épistémologiques. La réflexion s'étend au respect général des libertés individuelles, de l'intimité de la vie privée et plus largement du secret de l'individu. Si l'usage du big data constitue une nécessité pour la survie économique des entreprises, les données représentent aussi une marchandise précieuse. Les sciences humaines et sociales sont donc interrogées sur les aspects éthiques qu'il représente. L'objectif de ce numéro est d'effectuer un panorama interdisciplinaire, le plus large possible, sur la prise de conscience des opportunités et des menaces soulevées par le big data et le cloud computing.

 

 

 

Problématiques juridiques et technologies numériques. Bruno Conte et Bruno Hénocque (dir.). Les Cahiers du Numérique. Volume 10, n°2/2014, Ed. Hermes/ Lavoisier. Juin 1014. 159 pages.

Cet ouvrage porte sur « l'homme 2.0 » et ses libertés technologiques. La question est de savoir quel équilibre pourrait exister entre les innombrables possibilités d'accès aux données ou d'interactions sociales et la protection, la préservation des libertés numériques de chacun.

« Réseaux sociaux, responsabilité juridique et éducation aux médias », in Problématiques juridiques et technologies numériques, Bruno Conte et Bruno Henocque (dir.), Les Cahiers du Numérique. Volume 10, n°2/2014. Ed. Hermes/Lavoisier. 2014. pp 63-91.

Ce chapitre analyse la diversité des situations où la responsabilité juridique des internautes peut être engagée dans leur pratique quotidienne des réseaux sociaux. Le problème central est de trouver un point d'équilibre entre les principes de liberté garantis par la loi (libertés d'expression, d'information, de réunion, d'opinion) et la garantie d'une protection des données à caractère personnel, de la vie privée et de toutes les formes de dignité humaine sur les réseaux sociaux.

 

 

 

 

 

Pour une télévision de qualité. Sous la direction de François JOST, Ina Editions dans la collection « Médias essais », 2014.

Dès qu’il s’agit de la relation entre la télévision et son public, on parle d’audience, comme si la quantification de la consommation des programmes était la seule unité de mesure de cette relation. Pourtant chacun souhaite d’abord une télévision de qualité. Mais comment la définir ? En fonction de genres, dont certains seraient nobles et d’autres pas ? En fonction de la programmation, clé de voûte d’une télévision exigeante ? Ou, même, en fonction des chaînes ?
Ce livre ne prétend pas apporter une réponse définitive, mais son mérite est de livrer tant aux téléspectateurs qu’aux professionnels les termes du débat. Face aux définitions qu’adoptent plus ou moins ouvertement les chaînes, les chercheurs et les universitaires mettent ici en lumière la pluralité des enjeux et des approches. Ils démontrent que la qualité ne s’identifie pas à cette conception sensiblement démagogique que serait la seule satisfaction du public et proposent quelques voies pour une télévision de qualité.
Ces textes sont issus du colloque international « Qu’est-ce qu’une télévision de qualité ? », qui s’est déroulé du 12 au 14 septembre 2012 à la Sorbonne Nouvelle-Paris 3, avec le soutien de l’Agence Nationale de la Recherche, du Labex Industrie culturelle et création artistique et de l’Ina.

Prix public : 20 €.

Commander l'ouvrage (Amazon)

« Comment utiliser dans l'enseignement les contenus audiovisuels accessibles sur Internet ? »
in Jeunes et Médias, Les Cahiers francophones de l'éducation aux médias, L.Corroy, M.C. Lipani-Vaissade (dir.). Les pratiques informationnelles des jeunes, presse écrite et en ligne.Centre d'études sur les jeunes et les médias, EPU, éditions Publibook,Paris, pp 109-119.

Ce chapitre relatif aux contenus audiovisuels accessibles sur Internet concerne à la fois l'éducation aux médias et l'éducation par les médias. Il porte essentiellement sur quelques stratégies pédagogiques qui peuvent être élaborées par le biais des ressources audiovisuelles du Web pour motiver encore plus des publics d'étudiants francophones à l'étude de la langue et de la culture françaises.

 

 

 

« Quelle  intégration des contenus audiovisuels en ligne dans l'enseignement du français à l'étranger ? », Revue internationale de recherche des pays de la mer Noire, n°255, 2013, Université de Simferopol, Ukraine, ISSN 1562-0808.

L'interrogation porte sur les méthodes d'intégration du  numérique et  sur la  place  des contenus audiovisuels francophones en ligne dans la stratégie de développement des apprentissages du  français à l'étranger. L'abondance de ces contenus scientifiques et culturels émanant des services de l'Etat et des universités (direct, vidéos à la demande, Replay..) et leur accessibilité en tous lieux et à tous moments oblige à une réflexion sur une éducation aux médias numériques et sur son articulation avec les apprentissages de l'écrit. Le fait que ces contenus audiovisuels, accessibles sur tous supports, soient très appréciés des étudiants souligne donc l'importance d'une réflexion  sur les enjeux, les usages et les méthodes d'intégration du  numérique dans l'apprentissage de la langue et de la culture française à l'étranger.

Trouver l'ouvrage en bibliothèque (Worldcat)

« L'émergence de la télévision mobile. Eléments d'une étude comparative et qualitative », in François Jost (dir.) La Création, hier et aujourd’hui, revue Télévisions n°3, Paris, Editions, 2012.

On réduit souvent la création télévisuelle au fait de mettre à l’antenne de nouveaux programmes. Mais qu’en est-il de la volonté d’expérimenter de nouvelles écritures ? Pour répondre à cette question, les auteurs de ce numéro de Télévision ont enquêté dans le passé, en France et à l’étranger. Il en ressort que la création à la télévision est bien souvent considérée comme une activité au service du patrimoine littéraire ou théâtral plutôt que comme un art à part entière, producteur d’oeuvres proprement télévisuelles. Cela n’a pas toujours été le cas. Hier, la télévision française possédait un Service de recherche et réservait des créneaux horaires à la diffusion de programmes expérimentaux et aux inventeurs de dispositifs.  Aujourd’hui, de tels espaces ont disparu. Ne serait-il pas temps de les remettre à l’ordre du jour ?

Trouver l'ouvrage en bibliothèque (Worldcat)
Commander l'ouvrage en librairie (amazon)

Appropriation des nouveaux espaces numériques (Co-direction: Bruno Hénocque et Lise Vieira), Les cahiers du numérique, Paris : Editions Hermes/Lavoisier, Collection Les Cahiers du Numérique , Volume 6-n°2/2010, 146 pages.

Tout au Long de son parcours, le jeune chercheur se trouve aux prises avec une multitude de questionnements. Ce manuel réflexif et pratique se penche aussi bien sur la construction de la recherche elle-même que sur les problèmes qui peuvent se poser avant, pendant et après la thèse. Il alterne des textes de réflexion, des témoignages de recherche, des points pratiques, des éclairages, écrits par des apprentis-chercheurs et des chercheurs confirmés, qui " dialoguent " entre eux et se répondent.

Trouver l'article en ligne

 

 

 

"Appropriation des messageries électroniques dans les entreprises en réseau", Pessac : Presses universitaires de Bordeaux (collection labyrinthes), 2002.

Les messageries électroniques se sont généralisées dans les intranets des entreprises. L'ouvrage explore les logiques d'appropriation sur 5 ans de ce média transversal qui concerne notamment les fonctions gestion, communication, information, production, commerce et veille. L'appropriation de ce media présente un caractère aléatoire en raison d'événements imprévus, du hasard, des sélections, adaptations et recombinaisons liées à son intégration. Ainsi, les mêmes bases organisationnelles et techniques peuvent aboutir à des effets radicalement différents et inversement des bases hétérogènes peuvent aboutir à la même intégration du média. L'explication ne relève pas simplement des performances face à l'outil mais tout autant de l'ensemble des contextes qui façonnent les utilisations. Les messageries sont analysées dans le cadre du commerce électronique, du workflow, du travail dans des groupes fermés d'utilisateurs et des métiers de la communication.

Commander l'ouvrage (fnac)
Trouver l'ouvrage en bibliothèque (worldcat)

 

« Electronic editing for mobile devices :original audiovisual contents on mobile, socio-technical and socio-economic conditions of their emergence » in Information science, New York/London : John Wiley and Sons (USA)/Iste (GB). Edited by F. Papy, 2010.

With regard to the problems identified by many researchers relating to the storage and processing of (semi-)structured digital data, accessibility and sharing, intellectual property, digital documents, information retrieval, information literacy, the relevance of information, information profiles of users, etc. the political projects for the Information Society cause some caution and embarrassment from a scientific point of view.This book gathers 12 contributions from Information Science researchers, and presents some scientific issues from the various domains which are, also, the issues in our present digital era.

Commander l'ouvrage
Consulter l'ouvrage en bibliothèque

"Les messages électroniques des intranets d'entreprise : médiations techniques et médiations socio-culturelles", in Les carnets du Cediscor 8, Presses Sorbonne Nouvelle, pp.165-176, 2004.

L’étude des messages échangés sur l’intranet d’entreprises est conduite, dans le présent article, à deux niveaux. Il s’agit, dans un premier temps, de souligner la diversité formelle de ces messages (du point de vue de leur longueur, de leur contenu, de leur recours à des abréviations, de leur fidélité au code épistolaire) ; puis, dans un second moment, de s’attacher à mettre en relation cette variété avec différents paramètres, comme la structuration des dispositifs de travail, les cultures d’entreprise, l’identité des acteurs en présence.

Trouver l'ouvrage en bibliothèque
Commander l'ouvrage (dialogues)
Lire l'article en ligne

 

"Les réseaux de communication interne", in La communication des organisations, Paris, Communication et langages n°115, Editions Retz, 1998.

L'État, longtemps muet à l'instar de son armée, s'est mis à la communication moderne (voir, dans le précédent numéro, l'article d'Anne Granger sur la communication du Premier ministre). Suivant son exemple, les organismes publics ont créé et développé des services de communication. Il s'agit souvent de deux services distincts, l'un en charge de la communication externe, l'autre de la communication interne. Le bon fonctionnement de ce denier implique un support de la hiérarchie et la mise en place de correspondants dans chaque service de l'institution. Bruno Hénocque, à propos de la municipalité d'une grande ville, analyse les difficultés que peut rencontrer la communication interne et profile les solutions.

Consulter l'article en ligne

”TIC et orientation scolaire : ergonomie cognitive et analyse situationniste”, in Pragmatique des communications instrumentées, Paris, L'Harmattan, 2002, pp.159-176.

Gérer les interactions pour produire de l?intelligence collective, dans le cadre d'activités communes et avec un environnement partagé, et développer le produit de l?entreprise passe par l?observation des relations nouvelles tissées et des techniques de médiation utilisées. Nous nous intéressons aux NTIC car elles ont des incidences sur les pratiques communicationnelles . Aussi, l?analyse concrète de situations de communications instrumentées permet-elle de mieux comprendre les conditions dans lesquelles les pratiques communicationnelles réagissent aux possibilités offertes par les NTIC et comment elles peuvent à leur tour les modifier.

Trouver l'ouvrage en bibliothèque
Commander l'ouvrage
Consulter un extrait

 

 

 

 

 

 

 

 

 

" Edition électronique pour mobile: les contenus originaux de la télévision sur mobile, conditions techniques et socio-économiques de leur émergence et culture d'écran de la génération Y", in Problématiques émergentes dans les sciences de l'information (Sous la direction de Fabrice Papy), Traité des sciences et techniques de l'information. Ed. Hermes Sciences et Lavoisier, p.328-347.

Malgré le discours politique et économique rôdé, qui accompagne la profusion technoinformationnelle d’où émerge la Société de l’Information, des situations inédites apparaissent, des interrogations se font jour, des complexités se révèlent, tant au niveau des individus censés maintenir un niveau d’activité satisfaisant dans cette société en mutation, qu’à celui de la macro-structure sociétale qui doit (re)trouver une nouvelle stabilité. Au regard des problématiques identifiées par de nombreux chercheurs, relatives à l’archivage de données numériques structurées ou non, l’accessibilité et le partage, la propriété intellectuelle, le document numérique, la Recherche d’Information, les modalités d’interaction avec les systèmes techniques, les compétences numériques et informationnelles, la qualification et la pertinence de l’information, les profils informationnels, etc., les planifications politiques de la Sociétés de l’Information ne peuvent que susciter circonspection voire embarras d’un point de vue scientifique. Cet ouvrage collectif, qui rassemble treize chapitres originaux de chercheurs en Sciences de l’Information et de la Communication, témoigne du caractère sensible de quelques problématiques scientifiques, présentées dans ce volume, qui sont pour certaines d’entre elles, anciennes, et pour d’autres, plus récemment formulées, et que la nouvelle ère numérique a mis en lumière.

Documentation
Lien Amazon
Trouver en Bibliothèque (bnf)

« Le photojournalisme à l'épreuve », in Communication et langages n°117, Paris : Editions Retz, 1998.

Récemment, un grand hebdomadaire s'est expliqué - et excusé -, après avoir sur une photographie de sa précédente livraison rapproché deux personnalités célèbres qui se trouvaient éloignées l'une de l'autre sur le cliché original. La photographie numérique ou numérisée permet aujourd'hui tous les trucages. Il faut les dénoncer, les interdire et les punir. Mais de tels exemples de dérive aggravée sont l'occasion de s'interroger sur la prétendue objectivité de l'image - de toute image. Dit-elle, dans le plus honnête des cas, la vérité de la scène photographiée ? Ou celle du photographe, celle du metteur en page, voire celle du lecteur ?

Consulter l'article en ligne

”Ethique et presse” in Cahiers de Media, XX n°2, Université du Havre, 1994.

”Information et communication sociale : des liaisons dangereuses”, in Cahiers de Media XX n°1, Université du Havre, 1993.
CEISME © - Plan du site - Contact